1-      Structure

L'organisation, les attributions et le fonctionnement du Programme National de lutte contre le Paludisme (PNLP) sont définis par l'arrêté n° 170 MSHP/CAB du 21 juin 2007

 

2-      Les attributions et l’organisation

L'administration, l'animation, l'appui scientifique, le suivi et l'évaluation du Programme

National de lutte contre le Paludisme sont assurés par:

·         la Direction de Coordination du Programme;

·         le Groupe Scientifique d'Appui (GSA).

 

3-      Contacts et adresses, nom de domaine du site web

Contacts : Tél : 22 47 02 12, Email : pnlp_rci@yahoo.fr, site web : www.pnlpci.org

 

4-      Description des activités :

v  Types d’activités

La Direction de Coordination du Programme National de Lutte contre le Paludisme a pour

missions de :

·         assurer la gestion administrative, technique et financière du Programme;

·         assurer la représentation du Programme;

·         définir les orientations stratégiques du Programme;

·         élaborer, proposer et faire adopter les documents de politique et directives du

Programme;

·         assurer en collaboration avec les autres niveaux du système, le suivi de la mise en œuvre des directives du Programme;

·         planifier et suivre l'exécution du plan annuel d'activités du Programme;

·         participer à la mobilisation des ressources ;

·         animer le cadre de coordination des intervenants dans la lutte contre le paludisme;

·         rendre compte de façon périodique de l'état d'avancement de la mise en œuvre du programme à la Direction de la Sante Communautaire.

 

v  Ressources

Un directeur coordonnateur assisté d’un Directeur coordonnateur adjoint et six chargés d’étude coordonne la mise en œuvre des interventions de lutte contre le paludisme en CI.

Une soixantaine agents fonctionnaires et contractuels contribuent l’atteinte des objectifs du PNLP sous le leadership, management et gouvernance du Directeur Coordonnateur et ses assistants.

 

v  Bilan des interventions

 

·         situation du paludisme dans le monde

Les progrès enregistrés dans la lutte contre le paludisme ces dernières années au niveau mondial révèle la nécessité du maintien des acquis et d’investir davantage en Afrique pour lutter contre le paludisme en vue de parvenir à son élimination d’ici 2030. Selon le rapport OMS 2016, le nombre de cas de paludisme enregistré dans le monde est passé respectivement de 243 millions dont 209 millions en Afrique en 2010 à 214 millions dont 188 millions en Afrique en 2015. Le nombre de décès lié au paludisme dans le monde est passé respectivement de 554 000 dont 499 000 en Afrique en 2010 à 438 000 dont 395 000 en Afrique en 2015.

 

·         situation du paludisme en Côte d’Ivoire en 2017

La Côte d’Ivoire est classée parmi les pays à fort impact du paludisme. Cependant des résultats encourageant sont enregistrés dans la lutte contre cette endémie. La Côte d’Ivoire, a connu également des progrès significatifs. Selon le rapport OMS 2016, le nombre de cas de paludisme dans la population générale est passé de 4.7 millions en 2013 à 3.6 millions en 2015. Le nombre de décès lié au paludisme est passé de 3 261 en 2013 à 2 604 en 2015.

La prévalence hospitalière est passée de 32% en 2015 à 29% en 2016 puis 25%[1] en 2017.

Nonobstant ces progrès enregistrés, le paludisme demeure un problème majeur de santé publique dans notre pays. C’est ce qui justifie la poursuite de l’intensification des interventions de lutte contre le paludisme en Côte d’Ivoire.

Conformément au Plan Stratégique National, le PNLP prévoit renforcer les interventions préventives actuellement développées, assurer l’extension de la distribution de MILDA aux enfants de 01 à 05 ans, de la prise en charge à domicile du paludisme chez les enfants de moins de 5 ans à tous les villages situés à plus de 5 km dans d’un centre de santé  et l’introduction en 2019 de la stratégie de Pulvérisation d’Insecticide à effet rémanent sur les murs intérieur des maison puis poursuivre les activités de démoustication dans les zones sensibles.

 



[1] Obtenu avec les données de 3 premiers trimestres de 2017 extrapolées sur 4ème trimestre.



Téléchrager le fichier