Bienvenue sur le site du MSLS A l'occasion de la 7 ème journée nationale de la promotion de la santé bucco-dentaire, le Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique organise une séance de consultation gratuite et de soins d'urgence dentaire ce 21 mars 2017 de 07h30 à 12h30 de 14h30 à 16h30. Dans tous les hôpitaux publics sur toute l'étendue du territoire nationale. C'est gratuit, ''dirige ta vie, dessine ta bouche'' ma santé ma vie c'est aussi une bonne hygiène bucco-dentaire. :
 
Jeudi, 27 Avr 2017
         
Dr Raymonde GOUDOU COFFIE MINISTRE DE LA SANTE ET DE L’HYGIÈNE PUBLIQUE
Mot du Ministre
Biographie du Ministre
Agenda du Ministre
Discours et Communication
Cabinet du Ministre

N PSP
ICA
 

[+] Lire plus

Ministère de la Santé et de l'Hygiene Publique 

16 ème Etage-Tour C cité  Administrative Abidjan-Plateau

Tel: 20 21  08 71/ 20 22 58 11
Fax: 20 22 22 20

Email: ministere.Sante@egouv.ci

page facebook: ministere de la sante et de l'hygiène publique
 


Présidence
Primature
Gouvernement
Assemblée nationale
Le Conseil Economique et Social
 
PROGRAMME NATIONAL DE PROMOTION DE LA MEDECINE TRADITIONNELLE

PROGRAMME NATIONAL DE PROMOTION

    DE LA MEDECINE TRADITIONNELLE   

I- PRESENTATION  DE LA STRUCTURE

 

1.1       Localisation

  • Le Programme national de Promotion de la Médecine Traditionnelle est situé au Plateau, boulevard Botreau Roussel, avenue Lamblin dans les locaux de la Direction des Ressources Humaines du Ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida  près du siège de la Caisse National de Prévoyance Sociale
  • Téléphone bureau : 20 32 47 68
  • Fax bureau          : 20 33 27 81
  • E-mail : ekroa2002@yahoo.fr ; pnpmt_ci@yahoo.fr
  • Boîte postale : BPV16 Abidjan
  • Il a été crée le 28 décembre 2001 par arrêté n° 409 MSP/CAB  de Monsieur le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique.
  • Site Web : www.pnpmt-ci.org

1.2       Missions

Le programme a pour missions de contribuer à l’amélioration de la couverture des besoins sanitaires de la population par une utilisation effective et efficiente de la médecine et de la pharmacopée traditionnelle.

 

A ce titre, il est chargé de :

·         la coordination et le suivi des activités de la promotion de la Médecine Traditionnelle et de la Pharmacopée africaine ;

·         La réglementation de la Médecine Traditionnelle et de la Pharmacopée africaine ;

·         l’organisation de l’exercice de la Médecine Traditionnelle ;

·         la valorisation des médicaments issus de la Pharmacopée africaine ;

·         La réhabilitation de la Médecine et de la Pharmacopée Traditionnelles.

 

 

 


III- ORGANISATION  DE LA STRUCTURE

1- EQUIPE DIRIGEANTE

Le programme national de promotion de la médecine traditionnelle est dirigé par un directeur Coordonateur, secondé par un  Directeur Coordonateur Adjoint. Ils sont aidés dans leurs tâches par quatre (04) chargés d’études qui ont la charge des services suivants :

-        Service de la communication, des projets et des relations extérieures ;

-        Service de la réglementation et du contrôle de l’exercice de la médecine traditionnelle ;

-        Service d’identification, de la formation, du suivi et de l’évaluation ;

-        Service de la recherche opérationnelle et de la valorisation des médicaments issus de la pharmacopée traditionnelle.

Le Directeur coordonateur est chargé de :

-        Conduire l’élaboration du plan stratégique et autre outil de gestion du programme ;

-        Faire valider la plan opérationnelle d’activité annuel et autres outils de gestion du programme ;

-        Coordonner la mise en œuvre des activités découlant du plan d’action ;

-        Elaborer des rapports d’activités trimestrielles et annuelles.

Le Directeur coordonateur adjoint assiste le directeur coordonateur dans l’accomplissement des missions assignées au programme et assure son intérim en cas d’absence.

 

Le chargé d’études chargé de la communication, des projets et des relations extérieures à pour tâche de :

-        Proposer des stratégies d’organisation et de promotion de la médecine traditionnelle ;

-        Elaborer un plan de communication interne et externe ;

-        Développer le partenariat avec les praticiens de médecine traditionnelle et autres partenaires intervenant dans le domaine de la médecine traditionnelle ;

-        Elaborer les propositions de convention avec les partenaires.

 

Le chargé d’études chargé de la réglementation et du contrôle de l’exercice de la médecine traditionnelle  à pour tâche de:

-        Etablir en collaboration avec le service juridique du ministère en charge de la santé la réglementation en matière de médecine traditionnelle ;

-        Contrôler les pratiques thérapeutiques et du médicament traditionnel.

 

Le chargé d’études chargé de l’identification, de la formation, du suivi et de l’évaluation à pour tâche de:

-        Etablir un répertoire des praticiens de médecine traditionnelle, des pratiques et des pathologies ;

-        Elaborer les outils de formation ;

-        Coordonner le suivi et l’évaluation des activités des praticiens de médecine traditionnelle.

 

Le chargé d’études chargé de la recherche opérationnelle et de la valorisation des médicaments issus de la pharmacopée traditionnelle à pour tâche de:

-        Coordonner les activités de recherches sur la médecine et la pharmacopée traditionnelles ;

-        Promouvoir la production des médicaments issus de la pharmacopée traditionnelle.

Le programme a recourt aux services d’un consultant spécialiste (un botaniste)

 

Tableau 1 : Information sur la direction de coordination

 

 

Liste des sous directions

Etat d’occupation du poste

Observations

Pourvu ou pas

Date d’occupation du poste

1

Directeur Coordonateur Adjoint

 

Non pourvu

En cours

Muté

2

Communication, projets et relations extérieures

Pourvu

Septembre 2003

 

3

Réglementation et Contrôle de l’exercice de la MT

Non pourvu

En cours

Muté

4

Identification, formation, suivi et évaluation

Pourvu

2008

 

5

Recherche opérationnelle et valorisation des médicaments de la pharmacopée traditionnelle

Non pourvu

En cours

Muté

 

La direction de coordination du PNPMT fonctionne avec 12 membres repartis comme suit :

·         1  Directeur coordonateur

·         2 chargés d’études

·         3 médecins

·         1 pharmacien

·         1service administratif et financier

·         1 secrétaire

·         1 botaniste

·         1 planton

·         1 chauffeur

 

 

Nom et prénoms

Statut

Ancienneté

Type de poste

1

Kroa Ehoulé

fonctionnaire

2006

Directeur Coordonnateur

2

Touré Lancina dit Tôt

fonctionnaire

2008

Chargé d’étude

3

Ladeu Sodemin

fonctionnaire

2004

Chargé d’étude

4

Morokant Minaugo Ismaïl

fonctionnaire

2010

Médecin

5

Coulibaly Gninlwele Solange

fonctionnaire

2010

Médecin

6

Dao Aminata

fonctionnaire

2011

Médecin

7

Kouassi Charlemagne

fonctionnaire

2011

Pharmacien

8

Attoumoh Gisèle

fonctionnaire

2002

SAF

9

Eholy Agnès Epse Abissa

contractuel

2004

Secrétaire de direction

10

Kouaï Deassio Jean Jacques

contractuel

2009

Botaniste

11

Amessan Beugré Mi

         

Accueil - Forum - Suggestions - Contacts

 
 
Copyright 2011 Ministère de la Sante et de l'Hygiène Publique
CONCEPTION CICG HEBERGEMENT SNDI
Mis à jour le: 12 / 01 / 2017