Du 10 au 14 août 2017, les Cliniques mobiles du Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique dans le grand nord (Korhogo, Ferkéssedougou, Sinématiali et Kong) :
 
Mardi, 19 Sep 2017
         
Dr Raymonde GOUDOU COFFIE MINISTRE DE LA SANTE ET DE L’HYGIÈNE PUBLIQUE
Mot du Ministre
Biographie du Ministre
Agenda du Ministre
Discours et Communication
Cabinet du Ministre

SAMU
N PSP
 

[+] Lire plus

Ministère de la Santé et de l'Hygiene Publique 

16 ème Etage-Tour C cité  Administrative Abidjan-Plateau

Tel: 20 21  08 71/ 20 22 58 11
Fax: 20 22 22 20

Email: ministere.Sante@egouv.ci

page facebook: ministere de la sante et de l'hygiène publique
 


Présidence
Primature
Gouvernement
Assemblée nationale
Le Conseil Economique et Social
 
» 09-12-2016  COMMUNIQUE DE PRESSE - Renforcer la sécurité sanitaire par l'application correcte du règlement sanitaire international: la Côte d'Ivoire évalue son niveau de préparation et de riposte ...

 Abidjan (Côte d’Ivoire), 05 décembre 2016 (OMS) – 11.300 morts. C’est la catastrophe humanitaire causée par la maladie à virus Ébola en Afrique de l’ouest, entre mars 2014 à février 2016. La Guinée, le Liberia et la Sierra Leone ont été les principaux foyers de cette épidémie qui a ravagé les familles et décimé les économies déjà fragiles de ces trois pays. Depuis ce triste évènement, l’OMS met les bouchées doubles et s’interroge  sur la sécurité sanitaire mondiale. Les pays africains ont-ils les capacités aujourd’hui, pour reconnaître, prévenir, détecter et riposter contre tout évènement de santé publique de portée internationale ? Il n’y a pas meilleure façon de le savoir que de procéder à une évaluation des capacités requises pour l’application du Règlement sanitaire international (RSI) 2005 dans les pays.

 

La Côte d’Ivoire, à la suite de huit autres pays dont le Sénégal, accueille en ce moment un atelier d’évaluation externe qui durera 5 jours (5 au 9 décembre 2016). Le pays a conduit, avec l’appui de l’OMS et des autres partenaires,  l’exercice d’évaluation interne (auto-évaluation) qui s’est achevé le 18 novembre 2016. Cette évaluation interne doit être suivie d’une validation par une équipe d’experts internationaux, externe au pays, selon les recommandations du Groupe d’experts OMS chargés de l’évaluation de l’épidémie de la maladie à virus Ebola de 2015. Le but est le renforcement des capacités pour une application correcte du RSI 2005.

 

L’atelier qui a démarré le 5 décembre 2016 à Abidjan, regroupe une soixantaine d’experts nationaux et internationaux provenant de plusieurs institutions techniques telles que l’OMS, la FAO, le CDC, l’USAID, la Banque Mondiale et l’UNICEF. L’exercice est d’importance capitale car à terme, il doit permettre de situer le niveau de préparation du pays pour chacun des 19 domaines  de la sécurité sanitaire mondiale, et d’orienter les efforts à faire pour atteindre le niveau optimal pour chacun de ces domaines.

 

Notons que la cérémonie officielle d’ouverture de l’atelier a été présidée par le Directeur Général de la santé, Prof. Simplice Dagnan, qui représentait la Ministre ivoirienne de la santé. Il avait à ses côtés, le Chargé de la lutte contre la maladie au Bureau de l’OMS  Abidjan, Dr Aka Tano-Bian, et la Directrice pays du CDC- Atlanta, Dr Lahissa Ouédraogo.   (OMS/PRESSE) 

 

 

À propos du RSI

Le Règlement sanitaire international, ou RSI (2005), est un accord signé par 196 pays, parmi lesquels l’ensemble des États Membres de l’OMS, qui s’engagent à collaborer au profit de la sécurité sanitaire mondiale.

 

En vertu du RSI, les pays ont convenu de renforcer leurs capacités en matière de détection, d’évaluation et de notification des événements de santé publique. Dans le cadre du RSI, l’OMS joue un rôle de coordination et aide les pays à renforcer leurs capacités, avec la collaboration de ses partenaires.

 

Le RSI comprend également des mesures particulières à mettre en application dans les ports et les aéroports, ainsi qu’aux postes-frontières dans le but de limiter la propagation des risques pour la santé publique vers les pays voisins tout en évitant d’appliquer des restrictions aux voyages et aux échanges qui n’ont pas lieu d’être, ce qui permet d’éviter les perturbations.

 

Pour plus d’information, prière contacter :

 

Contact technique - Dr Aka Tano-Bian, Chargé de la lutte contre la maladie, Cel : 01088247, E-mail : tanob@who.int

Contact media - M. Koné Souleymane, Chargé de Communication, Tel : 22517222, Cel/ 07148393 - E-Mail : koneso@who.int

         

Accueil - Forum - Suggestions - Contacts

 
 
Copyright 2011 Ministère de la Sante et de l'Hygiène Publique
CONCEPTION CICG HEBERGEMENT SNDI
Mis à jour le: 26 / 07 / 2017