Nous invitons la population à visiter le village communautaire ICASA2017 :
 
Lundi, 11 Dec 2017
         
Dr Raymonde GOUDOU COFFIE MINISTRE DE LA SANTE ET DE L’HYGIÈNE PUBLIQUE
Mot du Ministre
Biographie du Ministre
Agenda du Ministre
Discours et Communication
Cabinet du Ministre

SAMU
N PSP
 

[+] Lire plus

Ministère de la Santé et de l'Hygiene Publique 

16 ème Etage-Tour C cité  Administrative Abidjan-Plateau

Tel: 20 21  08 71/ 20 22 58 11
Fax: 20 22 22 20

Email: ministere.Sante@egouv.ci

page facebook: ministere de la sante et de l'hygiène publique
 


Présidence
Primature
Gouvernement
Assemblée nationale
Le Conseil Economique et Social
 
17-08-2013
3 ème CONFERENCE MINISTERIELLE SUR LA COOPERATION SINO-AFRICAINE SUR LE DEVELOPPEMENT ET DE LA CELEBRATION DU 50ème ANNIVERSAIRE DE L’ENVOI DE LA PREMIERE EQUIPE MEDICALE EN AFRIQUE 15-18 AOUT 2013 A BEJING ALLOCUTION DE DR RAYMONDE GOUDOU COFFIE, MINISTRE DE LA SANTÉ ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA DE COTE D’IVOIRE

Monsieur le Ministre de la Santé,

-    Mesdames et Messieurs les ministres de la santé des pays frères d’Afrique, chers collègues,

-    Mesdames et Messieurs les représentants des organisations  internationales,
-    Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

-    Honorables délégués,

L’honneur me revient en ma qualité de présidente de l’assemblée des ministres de la santé de la zone CEDEAO, de prendre la parole devant cette auguste assemblée, pour apporter notre contribution sur la thématique « les priorités de la coopération sino-africaine en matière de santé dans l’espace CEDEAO».

Cela nous donne l’occasion d’évaluer le plan d’action de la 5eme conférence ministérielle de Beijing, de tirer  les leçons et  de dégager les perspectives de notre coopération pour les  deux prochaines années, je dois cependant m’acquitter d’un devoir,  celui de vous transmettre les salutations et les amitiés de son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, Président en exercice de la CEDEAO, et celles des populations de la CEDEAO, au Gouvernement et au peuple frère de la Chine.

Aussi, voudrais-je, au nom des Ministres présents et de nos délégations respectives, ainsi qu`en mon nom propre, adresser mes sincères remerciements au gouvernement et au peuple chinois pour la chaleureuse hospitalité à laquelle nous avons eu droit depuis notre arrivée dans ce beau et grand pays, à l`occasion de cette 3eme conférence ministérielle du forum sur la coopération sino-africaine sur le développement de la santé et du 50eme anniversaire de l’envoi de la première équipe médicale en Afrique.

Mesdames et Messieurs les Ministres,
Honorables délégués,
Mesdames et Messieurs,
La première priorité qui se dégage pour nous est le renforcement de la coopération sino-africaine.

Il est heureux de noter que d’importants progrès ont été réalisés ces dernières années en matière de santé dans le cadre de cette coopération sino-africaine. 

Les efforts conjoints des parties africaine et chinoise ont permis la réalisation en Afrique de nombreux centres de recherche sur le paludisme  et la construction ou la remise à niveau d’hôpitaux. A cet égard, je voudrais me féliciter du récent don d’un Hôpital General à Gagnoa en Côte d’Ivoire à l’instar de certains Etats membres de la CEDEAO.

Je n’oublie pas non plus, les dons en équipements médicaux divers, et les programmes de renforcement des capacités dont ont bénéficié le personnel de sante ainsi que les spécialistes et cadres administratifs.

Les progrès réalisés sont si importants que cette tribune ne suffirait pas à les énumérer tous. 

 Sur la base de ces résultats plus qu’encourageants, nous devrons nous atteler à renforcer nos acquis afin de relever les défis qui se présentent à nous dans ce nouveau contexte de crise financière internationale. 

C’est donc a juste titre que l’on mesure la place de ce forum qui offre une plate-forme d’échanges, de concertations et d'actions concrètes sur les questions de santé en vue de contribuer à l’atteinte des OMD prévue pour 2015.
La sous-région Ouest africaine a souffert de ces nombreuses crises sociopolitiques successives. Les infrastructures de base ont été mises à rude épreuve et se remettent difficilement de cette situation pour couvrir les besoins des populations.

En outre, nos pays sont exposés aux fardeaux des endémies et des pandémies de toutes sortes qui affectent les forces vives et dépouillent nos pays de ses bras valides. A cela s’ajoutent les faiblesses des systèmes nationaux de santé, la persistance des paiements directs et les ruptures récurrentes  de médicaments et vaccins.

Face à la faiblesse  de nos états à relever seuls ces défis, il apparait nécessaire d’engager la communauté internationale pour une synergie d’actions.
A cet effet, nous saluons l’engagement de la Chine à œuvrer avec l’Afrique à mettre à exécution les recommandations sur la santé de la 3eme conférence ministérielle, à promouvoir les échanges et la coopération entre les institutions académiques et de recherche, à soutenir les programmes de prévention et de contrôle des maladies contagieuses.

Cet engagement devra se traduire également par le développement des relations de partenariat et la promotion dans le domaine des normes, du contrôle pharmaceutique et le transfert de technologies à travers la mise en œuvre de la télémédecine.

La problématique des adolescents et des jeunes mérite une attention particulière. Ils constituent environ 70% de la population en Afrique et sont exposés aux grossesses non désirées et aux IST et VIH.

Par conséquent tous les efforts déployés à ce jour avec la Chine et nos partenaires privilégiés devraient permettre à la sous-région de bénéficier d’un accompagnement et de l’appui nécessaire afin de réduire considérablement la mortalité maternelle et infanto-juvénile dans nos régions.
Il est indéniable que ces efforts nous conduiront inéluctablement vers l’émergence dont rêve nos Etats.

L’exemple réussi de la Chine en matière d’utilisation de la médecine traditionnelle et moderne, dans les structures sanitaires est une voie à explorer. 

La sous-région Ouest africaine que j`ai l`honneur de représenter, à cette tribune, attache une grande importance à la question de l’accès à des soins de qualité et à moindre coût.

C’est pourquoi, elle salue le rôle clé joué par les institutions de financement chinois en Afrique, et en appelle à la mise en place d’un fonds destiné à soutenir les projets de santé.
Excellences messieurs les Ministres,
Honorables délégués,
Mesdames et Messieurs,

Nos Gouvernements respectifs doivent saisir les opportunités que leur offre la mondialisation des économies pour faire valoir leurs avantages comparatifs et réaliser leur développement.
Je souhaite plein succès à nos travaux avec la ferme conviction que ceux-ci déboucheront sur des résolutions pertinentes qui renforceront nos collaborations et partenariats, et permettront ainsi à nos populations de bénéficier de la légitimité dans la prise en charge médicale à laquelle elles aspirent tant.

Je vous remercie.

         

Accueil - Forum - Suggestions - Contacts

 
 
Copyright 2011 Ministère de la Sante et de l'Hygiène Publique
CONCEPTION CICG HEBERGEMENT SNDI
Mis à jour le: 04 / 12 / 2017